Uncategorized

Equilibre unipodal

Conseils en danse classique, technique Alexander, adaptés au TCC

Notes d’Alain Benauwt d’après les vidéos de Wayne Biars

Principes : la préparation est essentielle avant le mouvement

il ne s’agit pas de « tenir » en tension, mais d’avoir une bonne direction : bas vers le haut et l’arrière du buste et de la tête monte plus que l’avant, alors que les ischions vont vers le bas,

– assurez-vous que vos positions sont correctes. Si elles ne le sont pas, vous ne pourrez pas arriver à l’équilibre. Penser plus doù lon vient que où on va.

Préparation

–  S’ancrer sur la jambe d’appui : commencer par le bas, sans s’effondrer mais en baissant le centre de gravité et transférer le poids du corps.

Vérifiez vos hanches. Assurez-vous que vos hanches ne sont pas penchées en arrière ou dans une position inhabituelle, et le bassin centré sur la jambe d’appui, ne pas se cambrer. Voyez-les comme un panier de fruits. Vos fruits pourraient-ils se renverser ? Un pelvis penché va souvent vous équilibrer correctement et vous pourriez vous retrouver avec des problèmes de genoux ou de dos.

Mettez vos bras en position. Croiser les poignets au même niveau que le bas de la cage thoracique, les bras écartés, arrondis sur les côtés de votre corps comme si vous teniez un ballon de plage, mains dirigées vers l’avant et le bas, alors que le dos est dirigé vers le haut… Gardez les épaules en arrière, relâchées, poitrine ouverte.

Placer la tête : intention de la soulever en rentrant le menton,

placer le regard : d’abord les yeux doivent regarder un point fixe le plus longtemps possible, ce point doit être légèrement au-dessus de la ligne horizontale des yeux, commencer un peu du côté opposé au mouvement, ensuite la tête tourne.

Tendre votre jambe d’appui et pousser dans le sol, imaginez que vous vous étirez jusqu’au ciel et dans le sol. Monter l’autre jambe : commencer par relâcher l’articulation coxo-fémorale, baisser les ischions, la jambe s’élève par le pied ou le genou, pas par la cuisse, avec tonicité mais sans crispation, ne pas cambrer le cou.

Gardez les côtes fermées et les épaules en arrière (omoplates écartées), elles doivent être basses et directement au-dessus de vos hanches.

Concentrez-vous pour monter, pas pour frapper. Imaginez que quelqu’un vous tire par un fil sur le dessus de votre tête. Ce mouvement va devenir plus naturel lorsque vous apprendrez à « monter ». Serrer le ventre et s’assurer qu’on se tient droit : gainer le buste (ventre-abdos, côtes et dos).

Pendant que vous tournez, regardez un point sur le mur au niveau de vos yeux et essayez de le garder en vue à tout instant, Assurez-vous que vos bras se trouvent dans la bonne position, en première position. Ils vous aident à garder l’équilibre. Gardez le tronc tendu pour maintenir votre équilibre.

Soigner sa réception, avec une descente et un plié moelleux, en grandissant le corps donc sans s’effondrer, ramenez vos épaules en arrière et tendez vos côtes. Pour rester en équilibre, tendez vos bras devant vous, cela vous y aidera, avant de libérer les bras.

Une vidéo est en préparation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s